En savoir plus – Atmosphère – Actualités

FondamentauxHistorique Actualités

Le réchauffement climatique et les glaciers pyrénéens

Depuis 1880, la température est relevée au Pic du Midi et l’on constate une élévation de près de 1.4°C par siècle de la température moyenne annuelle.

Ce réchauffement climatique est constaté ailleurs en France et dans le Monde.

A quoi le réchauffement est-il dû ?

En réalisant des carottages dans les glaces en Antarctique, nous sommes capables de déduire la température et le taux de CO2 au cours des 800 000 dernières années.

Taux de CO2 et température sont liés par le phénomène appelé « effet de serre ».

Qu’est-ce-que l’effet de serre ?

Une partie du rayonnement solaire arrivant jusqu’au sol est ré-émise vers le ciel sous forme de chaleur (infrarouges thermiques). Ce rayonnement infrarouge est absorbé par les gaz à effet de serre (CO2, vapeur d’eau, méthane, …) présents dans notre atmosphère, aboutissant à une température moyenne de 15°C qui a permis le développement de la vie.

Sans les gaz à effet de serre, la température moyenne du Globe serait de -18°C !

Si l’on augmente le taux de gaz à effet de serre, la chaleur absorbée dans l’atmosphère devient plus importante, aboutissant à un réchauffement global et à un risque de dérèglement du climat.

Ce taux de CO2 n’avait jamais dépassé la concentration de 300 ppm (ou 0,03%) au cours des 800 000 dernières années. Mais au cours du XXème siècle, en lien avec l’activité humaine, il est monté pour dépasser actuellement les 410 ppm (0,041%) !

Sur ce relevé au Pic (courbe rose), on voit bien l’augmentation récente du taux de CO2 et sa variation saisonnière : au printemps et en été, la végétation absorbe du CO2, faisant temporairement baisser le taux… Mais la tendance générale est clairement à la hausse (ligne droite).

Examinons les températures au Pic du Midi

Dans le détail, on constate que, au sommet du Pic du Midi, les températures maximales (le jour) restent stables tandis que les minimales (la nuit) sont en forte augmentation.

Quelle en est l’explication ?

Un air plus chaud est aussi plus chargé en humidité, ce qui se traduit au Pic du Midi par davantage de nuages. En journée, ces nuages limitent l’échauffement du sol par le soleil (d’où la stagnation des températures). En revanche, la nuit, la couverture nuageuse « piège » la chaleur du sol : les températures sont moins froides.

Y a-t-il, dans les Pyrénées, des effets visibles de ce réchauffement climatique ?

Le recul des glaciers des Pyrénées témoigne particulièrement bien de l’ampleur du réchauffement climatique : ils totalisent une surface de 23km² en 1850, tandis que leur surface actuelle ne dépasse pas 3km² ! On peut prévoir leur disparition dans quelques décennies…

Evolution du Glacier d’Ossoue entre 1911 (Photo Ludovic Gaurier) et 2015 (Photo André Rondi)

Fondamentaux Historique Actualités

Plus d'actualités

Non classé

En savoir plus – Atmosphère – Historique

Fondamentaux Historique Actualités Ascensions et expériences de Plantade – Carte de Cassini François de Plantade, né à Montpellier en 1670, fait partie des premiers scientifiques des Lumières qui se sont intéressés à l’étude des Pyrénées. Les montagnes sont en effet un terrain nouveau pour différentes sciences telles que la botanique, la minéralogie, la physique, la géodésie, […]

Non classé

Voir les constellations en 3D

Objectifs : Lorsqu’on observe le ciel, on y voit des étoiles plus ou moins brillantes. Elles semblent former des figures appelées constellations. Certains élèves pourront sans doute en citer quelques -unes (Grande et Petite Ourse, Orion, le Cygne, les constellations du Zodiaque, …). Selon leurs perceptions, les élèves peuvent pense que ces constellations sont planes. […]

05.01.2023

Non classé

Actualités au Pic du Midi

23.09.2022

Rechercher