En savoir plus – Atmosphère – Historique

FondamentauxHistorique Actualités

Ascensions et expériences de Plantade – Carte de Cassini

François de Plantade, né à Montpellier en 1670, fait partie des premiers scientifiques des Lumières qui se sont intéressés à l’étude des Pyrénées.

Les montagnes sont en effet un terrain nouveau pour différentes sciences telles que la botanique, la minéralogie, la physique, la géodésie, …

Il se rapproche alors de la famille Cassini dont les différents membres se sont succédés comme astronomes de l’Observatoire Royal de Paris. Il relatera ainsi différentes observations de planètes et d’aurores boréales.

A partir de 1732, il gravit divers sommets des Pyrénées pour y faire des expériences sur le baromètre, dont la hauteur de la colonne de mercure varie en fonction de l’altitude.

Comment fonctionne le baromètre à mercure ?

Le mercure est un métal ayant la propriété d’être liquide à température ambiante. Il est aussi très dense.

En remplissant un tube de mercure et en le renversant sur une coupelle, il ne se vide pas complètement. En effet, le poids de l’air sur la surface libre de mercure (appelé pression atmosphérique) s’équilibre avec le poids de mercure dans la colonne.

La hauteur de mercure dans un tel dispositif permet ainsi de mesurer la pression atmosphérique.

Puisque la quantité d’air au-dessus d’un lieu donné change en fonction de l’altitude, en utilisant un baromètre, nous sommes capables de déduire l’altitude d’un lieu.

Plus nous sommes situés haut en altitude, moins la pression est forte, donc moins la colonne de mercure sera haute.

Ses travaux le mèneront au sommet du Pic du Midi, qu’il gravit pour y « réitérer les expériences du baromètre, et y faire plusieurs autres observations aussi curieuses qu’utiles. »

C’est lors de l’ascension de 1741 qu’il meurt au Col du Sencours, à l’âge de 70 ans, sextant en main, en prononçant, dit-on, ces paroles :

« Ah ! Que tout ceci est beau ! »

Outre ses travaux sur le baromètre, Plantade avait été chargé par intention du roi, d’aller sur les plus hauts sommets afin d’en révéler les objets visibles et de réaliser une description générale de la France.

Il contribuera ainsi à une cartographie de la région de Narbonne.

Une cartographie de la France est également en cours à cette époque, sous la supervision des Cassini. A l’aide d’instruments de visée, on triangule de grands axes à travers toute la France.

Le Pic du Midi est choisi comme point géodésique pour ces triangulations et apparait sur des feuilles de la carte Cassini pour la première fois cette année-là, avec une altitude estimée de 2795m.

Le très long travail de cartographie aboutira en 1818 avec 180 cartes couvrant la France à une échelle de 1:86400.

Fondamentaux Historique Actualités

Plus d'actualités

Non classé

En savoir plus – Atmosphère – Actualités

Fondamentaux Historique Actualités Le réchauffement climatique et les glaciers pyrénéens Depuis 1880, la température est relevée au Pic du Midi et l’on constate une élévation de près de 1.4°C par siècle de la température moyenne annuelle. Ce réchauffement climatique est constaté ailleurs en France et dans le Monde. A quoi le réchauffement est-il dû ? […]

Non classé

Voir les constellations en 3D

Objectifs : Lorsqu’on observe le ciel, on y voit des étoiles plus ou moins brillantes. Elles semblent former des figures appelées constellations. Certains élèves pourront sans doute en citer quelques -unes (Grande et Petite Ourse, Orion, le Cygne, les constellations du Zodiaque, …). Selon leurs perceptions, les élèves peuvent pense que ces constellations sont planes. […]

05.01.2023

Non classé

Actualités au Pic du Midi

23.09.2022

Rechercher