Une très rare conjonction à observer entre Jupiter et Saturne !

Une très rare conjonction à observer entre Jupiter et Saturne !

Tout au long de la deuxième quinzaine de décembre 2020, faites observer à vos élèves ce très rare rapprochement entre Jupiter et Saturne.

Bien qu’intervenant durant les congés de fin d’année, ce sera l’occasion de se lancer (en amont ou en aval) dans la compréhension du système solaire, et des mouvements des planètes.

 

Cette page vous en donne les clés essentielles pour vous et vos élèves.

 
 
Le rapprochement du 21/12/2020 tel qu'il peut être vu dans une lunette.

L'essentiel en 333 secondes chrono​

Observer

Quoi ?

Durant cette deuxième quinzaine de décembre 2020, les planètes Jupiter et Saturne vont se rapprocher de plus en plus, jusqu’à former un couple très serré le 21 décembre 2020, puis s’éloigner peu à peu. Le rapprochement sera tel que la distance apparente entre les deux planètes sera inférieure au 1/5ème du diamètre lunaire ! Une si faible distance est exceptionnelle : cela fait près de 400 ans que ça n’était pas arrivé !

Quand ?

Il s’agira d’observer le soir, en direction du soleil couchant (sud-ouest), à partir de 17h45.

L’observation pourra avoir lieu du 15 au 31 décembre 2020, avec un rapprochement maximum le 21 décembre 2020.

(indications pour la France métropolitaine – pour d’autres localisations sur Terre, utiliser http://stellarium.org)

Comment ?

Cette observation est évidemment à réaliser hors temps scolaire, mais il sera intéressant d’utiliser les observations des élèves (dessins, photos) afin d’expliquer le phénomène.

Proposez à vos élèves d’observer plusieurs fois si possible tous les soirs, selon la météo. En effet, si jamais il fait mauvais le 21/12, l’observation restera très intéressante à faire les autres jours afin de voir l’évolution du rapprochement planétaire.

Tous les soirs, dans les lueurs du couchant, à partir de 17h45 environ et jusqu’à leur coucher, les deux planètes seront bien visibles.

Jupiter sera un peu plus brillante que Saturne (en raison de son diamètre plus important et de la plus grande proximité comparée à Saturne).

Cela permettra aux élèves d’identifier à coup sûr « qui est qui » et de les dessiner sur les feuilles que vous leur aurez distribuées (modèle à télécharger).

A noter que les 16 et 17 décembre, le fin croissant lunaire viendra leur faire une petite visite à proximité. La Lune restera visible plus loin dans le ciel les jours suivants.

La scène telle que visible à l’œil nu le 17 décembre 2020, quelques jours avant le rapprochement maximum.

Si vos élèves possèdent de tels instruments, ils peuvent les utiliser pour voir le rapprochement plus en détail. Un faible grossissement est suffisant pour en profiter. Si l’instrument est monté sur pied, il est possible d’observer les quatre satellites galiléens autour de Jupiter.

Le rapprochement tel que visible dans une lunette ou un télescope.

Comprendre

« Un rapprochement très serré entre Jupiter et Saturne ? » … Est-ce à dire que l’on a frôlé la collision planétaire entre les deux géantes de notre Système Solaire ? Cela pourrait-il arriver ?

Après avoir recueilli les différents avis de vos élèves, il s’agit de vérifier en adoptant une démarche scientifique basée sur la recherche documentaire. Une recherche avec des sources vérifiées révélera que les orbites des planètes sont globalement circulaires et concentriques autour du Soleil… et qu’une planète ne peut donc jamais en rencontrer une autre… Mais comment un tel rapprochement est-il alors possible ?

On peut le comprendre avec les élèves :

  • Par la modélisation, à l’aide de boules de papier ou d’objets sphériques, et en les disposant sur trois cercles concentriques, on peut parvenir à aligner les trois objets. En vérifiant l’ordre des planètes, on peut se représenter le rapprochement entre Jupiter et Saturne vu depuis la Terre (cercle le plus à l’intérieur).
  • Par l’usage du numérique, à l’aide d’un outil de représentation du Système Solaire en 3D, qui permet d’avoir une vue extérieure à la Terre. Le site TheSkyLive est un site d’astronomie spécialisé qui utilise les méthodes de calculs des astronomes professionnels pour représenter les positions des planètes avec précision. Il ne nécessite aucune installation et se lance directement dans le navigateur.
Interface de TheSkyLive (https://theskylive.com/3dsolarsystem)
 

Avec les élèves, observer le système solaire et les positions des planètes. On peut changer la représentation 3D en cliquant-déplaçant.

Se placer « au dessus » du système solaire et observer les positions des
planètes au cours du temps (on peut changer la date en cliquant dessus – en haut à gauche)

 

 
 

Exceptionnel ... vraiment ?

Les médias et la presse se feront certainement écho de cet événement en soulignant son caractère exceptionnel. Que peut-on en dire ?

Il est vrai qu’un rapprochement aussi serré remonte au 16/07/1623. Le précédent a eu lieu le 5/3/1226. Il est donc bien très rare à l’échelle humaine.

On pourra vérifier ces deux dates en affichant l’aspect du ciel dans Stellarium – chercher ensuite Jupiter et Saturne en faisant défiler les heures – voir la vidéo d’aide ci-après.

Cependant, de manière générale, un rapprochement entre Jupiter et Saturne n’est pas si exceptionnel : on peut le constater avec les élèves en recherchant la période de révolution de Jupiter (environ 12 ans) et de Saturne (environ 29 ans).

Un alignement Terre-Jupiter-Saturne aura lieu à une période intermédiaire, que l’on pourra vérifier en utilisant TheSkyLive : environ 20 ans.

Tous les 20 ans, Jupiter et Saturne se « croisent » donc dans le ciel, à une distance plus ou moins importante. Ces variations de distances sont dues aux inclinaisons mutuelles des orbites de Jupiter et Saturne : lors de certains rapprochement, les deux planètes sont très serrées, mais en général ça n’est pas le cas.

[Vidéo]  Visualiser les rapprochements historiques entre Jupiter et Saturne grâce à Stellarium.

Recherches et esprit critique

Il est important de profiter de tels événements afin de prendre un peu de recul avec les élèves, et de faire preuve d’esprit critique et de discernement…

Coïncidences ?

On pourrait s’étonner que ce rapprochement planétaire ait lieu le jour du solstice d’hiver. Y a-t-il un lien avec les solstice et les équinoxes ?

Les dates des autres rapprochement nous montrent que non : il s’agit simplement d’une coïncidence, et rien à voir entre l’alignement temporaire de trois planètes et l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre (voir figure).

L’occasion d’aborder avec les élèves le phénomène des saisons : voir la séquence correspondante sur Eduscol :
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Planete_Terre_/55/9/RA16_C3_SCTE_4_sequence_mvt_terre_V2_618559.pdf

Vers les infox …

On lit déjà ça et là de fausses informations selon lesquelles ce rapprochement planétaire serait en lien avec les crises actuelles (prophéties et autres astrologies non fondées).

Certains esprits voient aussi dans ce rapprochement planétaire un lien avec, par exemple, la crise sanitaire actuelle. On pourrait en effet, par pure mauvaise foi, relier des événements planétaires à des événements dramatiques. En voici un exemple :

Rapprochement Jupiter-Saturne

Évènement dramatique cette année là

Année 1226

– Guerre et massacres entre l’empire mongol de Gengis Khan et le royaume des Xia.
– Mort du roi Louis VIII

Année 1623

– Massacre d’Amboine : Le gouverneur d’Amboine, sous le prétexte d’un complot anti-hollandais, fait arrêter, torturer et exécuter dix-neuf étrangers, dont neuf Anglais.

Année 2020

Crise sanitaire de la COVID-19

Bien évidemment, rien ne permet de relier ces événements et il est facile de trouver ainsi des coïncidences, d’autant plus que notre accès à l’information est très facile : il suffit de taper une date dans une encyclopédie en ligne pour trouver un événement à mettre en relation avec un autre … sans qu’il y ait une quelconque preuve de causalité !

On aurait d’ailleurs pu relier ces dates à des événements  » positifs « , comme en 1623 la naissance de Blaise Pascal, ou en 1223 la naissance de… Mukagu Sogen, maître Zen. Cela reste bien entendu infondé.

On pourrait aussi faire remarquer aux élèves que l’on aurait pu trouver d’autres événements dramatiques en 1225 ou en 1624 ou à n’importe quelle autre date… ou que, par exemple aucun rapprochement planétaire entre Jupiter et Saturne n’a eu lieu durant toute la durée de la guerre de 1914-1918.

En résumé, profitez aussi de cet événement pour aborder les notions de corrélation et de causalité, et d’esprit critique. Voir par exemple ces ressources :

 
 

A voir aussi !

  • L’école maternelle de Tournay (J-F Maury) partage ce « cherche ciel » que vous pourrez distribuer à vos élèves afin qu’ils localisent les principaux astres. La position de la Lune est valable pour le 21/12/2020. [Télécharger en PDF]
  • Logiciel Stellarium (simulation du ciel nocturne) – Existe en version installable ou en version web
  • Observer les satellites artificiels : prévisions sur le site Heavens-above

Du côté des I.O.

Cycles 1 et 2 : [Socle] Pratiquer quelques moments d’une démarche d’investigation : questionnement, observation, description, raisonnement, conclusion. / Pratiquer des langages /

Cycle 3 et 4 : [Socle] Pratiquer des démarches scientifiques / Mobiliser des outils numériques / Se situer dans l’espace et dans le temps [Programme] Situer la Terre dans le système solaire. Les mouvements de la Terre sur elle-même et autour du Soleil. Représentations géométriques de l’espace et des astres (cercle, sphère).

Help !

Besoin d’aide ou de précisions ? Posez vos questions ici !