Sciences en cuisine #1

Sciences en cuisine #1

Cette première page Sciences en cuisine vous propose de belles découvertes à réaliser en famille avec du matériel disponible dans votre cuisine (ou pas très loin).

Débutons par une photo mystère

D’après-vous, de quoi s’agit-il ?

A- D’aurores boréales prises depuis l’archipel du Svalbard en décembre 2019 ?
B- D’une œuvre d’un célèbre artiste new-yorkais qui peint à l’huile de vidange ?
C- D’un effet de lumière apparaissant dans de l’eau savonneuse ?
D- De la carapace d’un scarabée vue de très près ?

… réfléchissez … puis dépliez l’accordéon ci-dessous pour voir la solution et faire des expériences scientifiques !

Il s’agissait tout simplement des belles couleurs que l’on peut voir en étirant une fine pellicule d’eau savonneuse.

Nous vous en proposons une recette très simple à faire en famille dans votre cuisine.

  1. Mélanger 25 cl d’eau tiède et une cuillère à café de sucre en poudre, jusqu’à dissolution complète.
  2. Ajouter deux cuillères à café de liquide vaisselle puis mélanger lentement.
  3. Votre liquide à bulles est prêt !

Autre matériel à prévoir :

  • Une assiette dans laquelle verser le liquide à bulles
  • Une planche à découper
  • Une paille
  • Deux cure-dents et de la ficelle afin de réaliser le petit cadre souple visible sur la photo (faire des nœuds autour des cure-dents)
  • Du fil de fer et du fil à coudre afin de réaliser le cadre rigide visible sur la photo (plier le fil de fer en forme de carré, avec une extrémité pour le tenir puis nouer le fil en diagonale sans le tendre).

Et c’est parti pour un festival de couleurs !

En trempant le cadre souple (cure-dents et ficelle) dans le liquide, vous formerez de jolis films de savon, aussi plats qu’une feuille ou que vous pourrez déformer en tordant les cure-dents.nt le cadre souple (cure-dents et ficelle) dans le liquide, vous formerez de jolis films de savon, aussi plats qu’une feuille ou que vous pourrez déformer en tordant les cure-dents.

Explications :une bulle ou un film de savon est formé de trois couches : une couche de savon, une couche d’eau, et une autre couche de savon. Tant qu’il y a de l’eau entre les deux couches de savon, la bulle reste stable. Mais au cours du temps, l’eau s’écoule entre les deux couches de savon, et lorsqu’il n’y en a plus à un endroit, la bulle éclate !

Mais comment voir les belles couleurs de l’arc en ciel ? Il suffit d’attendre un peu que l’eau s’écoule entre les deux couches de savon, et d’incliner le film savonneux vers une source de lumière (fenêtre).

Explications : Nous voyons la lumière du soleil  blanche, mais elle est en fait composée de toutes les couleurs de l’arc en ciel. Lorsque la lumière se réfléchit entre la face extérieure et la face intérieure de la bulle, certaines couleurs « s’annulent » tandis que d’autres sont renforcées. On appelle ce phénomène « l’interférence ».
C’est ce même phénomène que l’on observe lorsque que l’huile flotte sur une flaque d’eau, ou bien sur les élytres de certains scarabées.
Mais attention, bien que les couleurs soient identiques, ce phénomène est bien différent de celui de « l’arc en ciel » qui se forme lorsque les rayons du Soleil passent dans des gouttes de pluie (voir une petite explication de l’arc en ciel ici).

Les bulles imbriquées

Que diriez-vous de tenter le défi suivant : gonfler une bulle dans une bulle dans une bulle !

C’est possible en suivant cet ordre :

  1. Enduire toute la surface de la planche à découper avec du liquide à bulle.
  2. Enduire la moitié de la paille de liquide à bulle (attention, le côté opposé à celui par lequel on souffle)
  3. Tremper la paille dans le liquide puis former une première grosse bulle sur la planche (plus facile si le bout de la paille touche la planche)
  4. Tremper de nouveau la paille dans le liquide, traverser la première bulle et former une deuxième bulle
  5. Faire de même pour former une troisième bulle

Qui saura en faire davantage ?

N’hésitez pas à envoyer vos photos de bulles imbriquées à votre enseignant·e ou à

Une dernière expérience à l’aide du cadre de fil de fer sur lequel on a noué, en diagonale, un fil à coudre (sans le tendre complètement).

Trempez entièrement le cadre dans le liquide à bulles :

Deux bulles se forment de chaque côté du fil qui prend une forme un peu au hasard et peut se déformer lentement…
Attention, avec le doigt on est sur le point d’éclater l’une des bulles… Mais d’après vous, quelle forme va prendre le fil ?
Surprise ! Le fil a la forme d’une jolie courbe parfaitement régulière !

Explications : Lorsque l’on fait éclater l’une des bulles, la bulle restante aura tendance à « tirer » sur le fil afin d’avoir une surface (une dimension) la plus petite possible. Ce phénomène est appelé « tension superficielle ». C’est ce même phénomène qui fait que la surface de l’eau n’est pas parfaitement plate dans un verre (elle remonte légèrement sur les bords) ou qui permet à de la peinture liquide de « monter » entre les poils d’un pinceau.

N’hésitez pas à envoyer les photos de vos expériences de bulles  à votre enseignant·e ou à