Objectif Soleil

Objectif Soleil

De tout temps, l’histoire du Pic du Midi a été intimement liée à l’observation du Soleil. D’ailleurs le Pic du Midi de Bigorre ne doit-il pas son nom à la position du soleil à sa verticale à midi quand on le regarde depuis depuis Bagnères de Bigorre ?

Sur la table de projection défile une animation décrivant le Soleil, la seule étoile que l’on peut observer dans ses moindres détails, grâce à des instruments de plus en plus perfectionnés tels que le coronographe mis au point par Bernard Lyot au Pic du Midi. Une projection sur globe montre l’atmosphère solaire, l’évolution des tâches à sa surface optique et délivre quelques chiffres qui le caractérisent. Une projection murale évoque de façon plus artistique la rotation des taches et des protubérances. Enfin, l’écran tactile « En savoir plus » donne accès à des connaissances plus approfondies dans les domaines scientifiques et historiques et sur les travaux de recherches en cours.

Texte affiché sur la table de projection :
« Le Soleil une étoile pour comprendre toutes les autres. Le Soleil est l’étoile la plus proche de nous et la plus facilement observable. Il est constitué d’hydrogène (~73 %), d’hélium (~25 %) et de quelques autres éléments chimiques. Son diamètre est 110 fois plus grand que celui de la Terre. La température à la surface du soleil dépasse les 5 500°C. Et au niveau de son noyau, elle approche les 15 millions de degrés Celsius ! Cette chaleur immense est causée par la fusion thermonucléaire de l’hydrogène, qui se transforme en hélium. Fusion thermonucléaire : 4H → He + énergie.
En 1610, Galilée est l’un des premiers à observer des taches solaires à la surface du soleil. Lors d’une éclipse de soleil, on peut voir la couronne solaire à l’œil nu. Et depuis 1930, on peut même l’observer en dehors des éclipses, grâce à une invention de l’astronome français Bernard Lyot : le coronographe. Il a ainsi pu observer (et filmer !) la couronne solaire depuis le Pic du Midi, où le ciel est particulièrement pur. Au Pic, des instruments sont dédiés à l’observation de la surface et de la couronne solaire (Lunette
Jean Rösch et Instrument CLIMSO). Car l’activité solaire a une réelle influence sur la Terre : elle peut provoquer des dysfonctionnements technologiques, comme des pannes électriques ou téléphoniques…
… et il en résulte aussi parfois de splendides aurores boréales ! »

Enfin, à gauche de la projection murale du Soleil, les dernières images de CLIMSO (lunettes et coronographes) sont affichées sur un écran. Un cadre immortalise également la première image obtenue dans la raie du Fer XIII avec ce même instrument. On y voit en jaune-orangé la surface du Soleil et les protubérances en Hα (Hydrogène), et en vert la couronne chaude obtenue dans la raie du Fer XIII (atomes de Fer qui ont perdu 12 électrons).

Instrumentation CLIMSO – Pic du Midi / OMP  IRAP / Les Observateurs associés / FIDUCIAL
Image composite cournne solaire + protubérances + disque
En vert : Fer XIII couronne solaires (1074.7nm) obtenue par combinaison de 20 groupes d’images, temps de pose cumulé 30s, le 2017-04-07 entre 8h02 et 8h05.
En Ambré : Hydrogène Hα disque, en rouge Hα protubérances (656.3nm)